07. mai 2020

IBER LEPENC « Canal IBER », Kosovo - Planification et implémentation de la sécurité de l’approvisionnement en eau et de la protection des canaux

Plan du nouveau barrage de Mihaliq à ériger, avec le raccordement sur le canal IBER

Barrage de Gazivode en enrochement avec trop plein de sécurité

Trop plein de sécurité du barrage de Gazivode en enrochement, le « ski-jump »

Section caractéristique du canal IBER

Route d'accès sur la crête du barrage de Gazivode

Le canal Iber se dirige vers le sud sur un parcours approximatif de 49 km à partir de la frontière septentrionale du Kosovo. Il est composé d’une succession de canaux trapézoïdaux et fermés, de tunnels, d’aqueducs et de siphons à écoulement libre. Le parcours du canal se fait en surface seulement sur environ la moitié de sa longueur. Le reste du canal a été enterré. L’eau du canal Iber provient du lac de Gazivode, qui se termine par un barrage en enrochement d’une hauteur de 101 m. Le canal Iber lui-même peut être source de divers dégâts. En dépit de réparations de grandes fuites, il est sujet à des dégâts dus à des glissements de terrain, des fuites et à la pollution.

Pour cette raison, le groupe de travail de GAUFF GmbH & Co. Engineering KG, lncoWest Ingenieure + Architekten GmbH & Co. KG, SWECO GmbH et SWECO Hydroprojekt furent chargées en décembre 2018, par la société kosovare Iber Lepenc J.S.C., des services de planification et d’exécution pour la sécurité des eaux et la protection des canaux. L’objectif de ce projet d'approvisionnement en eau est de contribuer à ce que le canal Iber récupère sa capacité d’origine afin d'améliorer l’approvisionnement en eau potable de la population du Kosovo central, l'alimentation en eau de refroidissement des centrales électriques ainsi que l’irrigation agricole. 

Dans ce cadre, le canal Iber est assaini et modernisé en même temps que les ouvrages correspondants, tels que les routes, les ponts et les réservoirs de compensation et une analyse de sécurité des barrages de Gazivode et de Pridvorica est réalisée. Au cours de l’extension des ressources en eau, le groupe de travail de GAUFF Engineering est responsable de la planification et de la surveillance de la construction du nouveau barrage en terre de Mihaliq, y compris du contrôle de la compatibilité environnementale et du plan de relocalisation. En cas de pénurie en eau, le réservoir de Mihaliq doit, avec une hauteur totale d’environ 35 m et sa capacité de stockage totale de 3,7 millions de mètres cubes, assurer l’approvisionnement en eau pour une période allant jusqu’à un mois. La surveillance à distance des groupes hydrauliques le long du canal Iber via le logiciel SCADA ainsi que des barrages et des lacs est un autre objet du contrat. Le projet est financé via un crédit bancaire mondial dans le cadre du « Kosovo - Water Security and Canal Protection Project ».

Les planifications d’exécution pour la construction du barrage de Mihaliq et la réhabilitation du canal IBER sont clôturées. La finalisation de l’ensemble du projet est planifiée jusqu’à la mi-2023.