Rénovation de la route : « N'Zeto – M'Banza-Congo »

Mission: Gestion de la construction pour l’aménagement de la route N'Zeto – M'Banza-Congo

Contexte

Seuls dix pour cent des quelque 56.000 kilomètres de routes en Angola sont stabilisées. Les routes stabilisées sont pratiquement complètement endommagées ou rendues impraticables celles non stabilisées à env. 75 pour cent, à cause de la guerre civile (1975 – 2002). Deux tiers de tous les ponts furent détruits à cette époque. Voyager à l’intérieur du pays s’avère notamment encore difficile. A l’aide d’un vaste programme de rénovation et de nouvelles constructions, le gouvernement angolais a ordonné la construction d’environ 5.300 kilomètres de routes de 2002 à la fin de 2008, d’ici 2011, ce seront 14.000 kilomètres au total. L’organisme responsable de la planification du transport en Angola est l’« Instituto Nacional de Estradas de Angola », INEA en abrégé.

Projet

La route nationale (Estrada Nacional) N´Zeto – M´Banza-Congo a une longueur totale de 225 kilomètres et s’étend du nord-ouest du pays jusqu’à la province angolaise de Zaïre. Pendant la guerre civile, aucun travail d’entretien ne fut effectué, de sorte que les routes étaient quasiment impraticables à la fin de la guerre. A ceci s’ajoutèrent des interruptions des voies de circulation dues à la destruction à l’explosif des ponts. Afin d’assurer le développement économique et social de ce vaste pays enclavé et détruit dans le domaine de l’agriculture, des mines, des installations communales et des marchés, la remise en état de cette route revêt la plus haute priorité dans les planifications de l’INEA. L’expansion a en grande partie lieu sur le corps de chaussée existant. Des mesures particulières sont prévues pour éviter les érosions dues aux tranchées dans le tracé routier.

Prestations

  • Prestations de conseils et d’ingénierie
  • Surveillance, contrôle et inspection des travaux d’exécution
  • Gestion du chantier