Rénovation des routes à Caxito, Uíge et Negage

Mission : gestion de la construction pour la réhabilitation des routes à Caxito, Uíge et Negage

Contexte

Seuls dix pour cent des quelque 56.000 kilomètres de routes en Angola sont stabilisés. Les routes stabilisées sont pratiquement complètement endommagées ou rendues impraticables, comme les routes non stabilisées, environ 75 pour cent, à cause de la guerre civile (1975 – 2002). Deux tiers de tous les ponts furent détruits à cette époque. Voyager à l’intérieur du pays s’avère notamment encore difficile. À l’aide d’un vaste programme de rénovation et de nouvelle construction, le gouvernement angolais a ordonné la construction d’environ 5.300 kilomètres de routes de 2002 à la fin de 2008, d’ici 2011, ce seront 14.000 kilomètres au total. L’organisme responsable de la planification du transport en Angola est l’« Instituto Nacional de Estradas de Angola », INEA en abrégé.

Projet

Le contrat comprend la réhabilitation des routes dans trois villes dans les provinces Uíge (Uíge et Negage) et Bengo (Caxito). Les travaux  englobent la réhabilitation ou la construction des bordures de pierres, la réalisation de l’assainissement des surfaces, la reconstitution ou la construction des trottoirs et de routes avec une couche bitumineuse de 5 cm. 

La ville Caxito, la capitale de la province Bengo, est traversées par le fleuve Dande, à env. 30 kilomètres de la capitale de l’Angola Luanda. La longueur totale des routes rénovées à Caxito comptait 20 km. 

La ville Uíge se situe à 317 kilomètres au nord-est de Luanda et est la capitale de la province du même nom. La longueur totale des routes reconstruites à Uíge comptait 22 km. 

La ville Negage se situe dans la province Uíge à 37 kilomètres au sud-est de la capitale du même nom. La longueur des routes reconstruites à Negage comptait 10 km.

Prestations

  • Prestations de planification et de conseil
  • Surveillance, contrôle et inspection des travaux d’exécution
  • Gestion du chantier