Centrale hydroélectrique au fil de l’eau « FE2 » au Gabon

Mission : Assistance Technique du Ministère de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques pour un contrat EPC portant sur la construction de la centrale au fil de l’eau « FE2 » au Gabon

Contexte

Afin de répondre durablement et efficacement aux besoins croissants en électricité, le gouvernement Gabonais a défini un programme de développement du secteur hydro-électrique. La composante essentielle de ce programme de développement repose notamment sur la construction d’une centrale au fil de l’eau au niveau des Chutes de FE2, sur la rivière Okano, dans la province de Woleu-Ntem. C’est de là que devront être approvisionnées en énergie la province de Woleu-Ntem, la ville de Ndjolé et la capitale du pays, Libreville.

Projet

Les Chutes FE2, sur la rivière Okano, se trouvent au sud-est de Mitzic, dans la région de Woleu-Ntem au Nord-Est du Gabon. Cette partie de la rivière est caractérisée par deux séries de chutes entrainant un dénivelé total de 88 mètres sur 2 150 mètres de distance environ. C’est depuis cet endroit que le Groupe China Gezhouba Group Company Limited (Groupe CGGC) devra construire une centrale hydroélectrique au fil de l’eau d’une puissance totale de 36 MW. Cette production sera assurée par trois groupes hydroélectriques Francis axe vertical de 12 MW unitaires. La société GAUFF Engineering apportait au Ministère gabonais de l’Énergie un soutien consultatif dans l’examen et l’évaluation des documents d’offre et de planification, ainsi que du contrat de construction. 

Prestations

Assistance Technique pour apporter un soutien consultatif et analytique concernant l’offre de la société de construction chinoise en procédant à :

  • l’examen des documents d’offre, et notamment des énoncés relatifs à l’hydrogéologie, à la géologie, à la stratégie de planification et à la mesure de l’énergie ;
  • l’examen du contrat de construction avec le Groupe CGGC ;
  • l’examen des études environnementales ;
  • la vérification des solutions et des plans des ouvrages annexes (Route d´accès, les installations du camp) ;
  • l’établissement d’un premier rapport d’audit destiné au donneur d’ordre ;
  • la vérification des données sur place (si nécessaire) ;
  • l’établissement d’un rapport final destiné au donneur d’ordre.