Centrale hydroélectrique de « Sambangalou » et réseaux d’interconnexion de lignes haute tension

Mission : Assistance Technique à Maîtrise d´Ouvrage de l’« Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie » (OMVG) en vue de la construction de la centrale hydroélectrique « Sambangalou », des lignes à haute tension et des infrastructures connexes.

Contexte

L’« Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie » (OMVG) est une organisation transnationale des États d'Afrique de l’Ouest, notamment le Sénégal, la Gambie, la Guinée et la Guinée-Bissau qui, depuis les années quatre-vingt, a pour ambition l’exploitation commune des ressources naturelles du fleuve Gambie. En font également partie, entre autres, des projets visant une production d’énergie respectueuse des ressources au moyen de centrales hydroélectriques; projets qui s’inscrivent dans le cadre d'un programme de développement énergétique sur le long terme.

Projet

GAUFF Engineering a été chargée par l'OMVG de les représenter en tant que Maitrise d´Ouvrage Déléguée pour la mise en œuvre de la construction de la centrale hydroélectrique « Sambangalou », des lignes à haute tension et des infrastructures connexes. Cela inclut également la connexion de la centrale Kaléta en Guinée au réseau de distribution de l'OMVG.

La centrale Sambangalou sera construite à 22 km au sud de la ville de Kédougou au Sénégal, avec une capacité installée de 128 MW. 1677 km de lignes à haute tension 225 kV, 15 postes de transformation et un centre de distribution d'énergie reliant les quatre pays OMVG constituent l’infrastructure de distribution de l'électricité produite. En outre, GAUFF est responsable de l'assistance technique à la sélection d’un futur opérateur de la centrale Kaléta en Guinée. Elle est située à environ 120 kilomètres au nord-est de la capitale Conakry et dispose d’une capacité installée de 240 MW.

Sambangalou devra produire 402 GWh d'électricité chaque année et Kaléta 946 GWh. L'énergie produite correspond à 12,6 % des besoins totaux des pays de l'OMVG estimés pour 2018.

Le projet est financé par un volume de 810 millions d'euros de la Banque africaine de développement et de la Banque mondiale ainsi que de six autres institutions financières internationales.

Prestations

  • Assistance Technique à Maîtrise d´Ouvrage
  • Gestion des contrats
  • Développement et gestion d'une Unité de Gestion de Projet (UGP) pour

    • Administration
    • Gestion financière
    • Gestion environnementale
    • Relocalisation socialement acceptable
    • Supervision des travaux

  • Assistance lors des appels d'offres, évaluation des offres et négociation de contrats
  • Formation et transfert de connaissances pour les employés de l'OMVG et de l´UGP
  • Assistance à la sélection des futurs opérateurs